Terminale Option lourde : PRG 2018-2019

Posté par musiqueauciv le 4 septembre 2015

Musique – Enseignement de spécialité, série L 2019
Le travail sur les œuvres suivantes ne peut circonscrire celui mené au titre des quatre grandes questions au programme de la classe terminale. Le professeur en alimente l’étude « par un choix diversifié de références musicales supplémentaires et complémentaires » (extrait du programme fixé par l’arrêté du 21 juillet 2010, B.O. spécial n° 9 du 30 septembre 2010).

—————————————————

Épreuve obligatoire de spécialité, série L : PRG
Nature et modalités de l’épreuve

Nature de l’épreuve
L’épreuve de spécialité musique, affectée du coefficient 6, comprend deux parties : une partie écrite de culture musicale et artistique et une partie orale de pratique et culture musicales. Chacune des parties compte pour la moitié de la note globale.
Objectifs de l’épreuve
Elle vise à juger de l’atteinte des objectifs de cet enseignement, qui sont :
– permettre une maîtrise critique des connaissances et compétences requises pour pratiquer la musique ;
– posséder une méthode d’analyse rigoureuse et outillée permettant le commentaire critique de toutes situations musicales ;
– disposer de repères chronologiques et diachroniques et géographiques et synchroniques permettant de développer une connaissance des styles, genres et esthétiques qui organisent la création ;
– diversifier et enrichir les démarches créatives dans le domaine des arts, de la musique et du sonore ;
– découvrir et connaître les ressorts de la vie artistique et musicale contemporaine dans la diversité de ses facettes.
A.1 Partie écrite de l’épreuve obligatoire : culture musicale et artistique
Durée : 3 heures 30
Première partie : 1 heure
Seconde partie : 2 heures 30
L’épreuve repose sur deux œuvres musicales identifiées par le sujet (titre, auteur ou origine, dates du compositeur et/ou date de composition). Ces œuvres sont chacune présentées par l’audition d’un extrait significatif :
– l’extrait de la première œuvre, issue du programme limitatif publié au Bulletin officiel du ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, est exclusivement écouté durant la première partie ;
– l’extrait de la deuxième œuvre, hors programme limitatif, est écouté durant les deux parties de l’épreuve ; la durée de cet extrait peut être augmentée pour les besoins de la deuxième partie.
Lorsque l’œuvre intégrale est particulièrement brève, l’extrait diffusé peut correspondre à son intégralité.
L’épreuve, organisée en deux parties, débute lors de la première audition des extraits musicaux supports de la première partie. Le sujet est distribué 5 minutes après la fin de cette première audition.
- Première partie : commentaire comparé des extraits musicaux
Guidé par des entrées de comparaison proposées par le sujet et relevant des grandes questions du programme de terminale, le candidat doit rédiger son commentaire faisant apparaître les différences et ressemblances des musiques diffusées et témoignant de ses connaissances sur l’esthétique et la sociologie de la musique.

Les deux extraits sont diffusés successivement, à quatre reprises au moins, selon un plan de diffusion précisé par le sujet et intégrant la première audition marquant le début de l’épreuve.
- Seconde partie
Le candidat doit répondre à une série de questions portant sur l’œuvre identifiée et hors programme limitatif de la partie précédente et dont l’extrait représentatif, diffusé à plusieurs reprises selon un plan de diffusion présenté par le sujet, est éventuellement allongé dans sa durée (environ six minutes maximum).

Les questions posées peuvent concerner :
. une ou plusieurs des grandes questions qui organisent la partie « contenus » du programme de la classe de terminale ;
. un ou plusieurs aspects caractéristiques de l’œuvre et de son interprétation ;
. la description de l’organisation musicale qui caractérise tout ou partie de l’extrait diffusé.
Autant que de besoin, le sujet est accompagné de documents annexes identifiés sur lesquels le candidat peut s’appuyer pour enrichir ses réponses aux questions posées. Il peut s’agir, notamment :
. de la partition ou la représentation graphique adaptée correspondant à tout ou partie du document sonore ;
. d’un bref extrait du document précédent sur lequel le candidat est explicitement amené à répondre à une ou plusieurs des questions posées ;
. d’un document iconographique (reproduction d’une peinture, d’une photo, etc.) ;
. d’un bref texte.
Lorsque le sujet s’accompagne de documents annexes, ceux-ci sont distribués au début de la seconde partie de l’épreuve.
Critère d’évaluation et notation
Cette épreuve est notée sur 20 points répartis comme suit :

. première partie notée sur 7 points ;
. seconde partie notée sur 13 points.
A.2 Partie orale de l’épreuve obligatoire : pratique et culture musicales et artistiques
Durée : 30 minutes
Première partie : 15 minutes maximum
Seconde partie : le temps restant
La partie orale de l’épreuve est organisée en deux parties consécutives et évaluées par le même jury.
- Première partie : pratique musicale
L’épreuve consiste en une interprétation vocale ou instrumentale individuelle ou collective (quatre élèves maximum issus des classes de musique du lycée du candidat) articulée aux pratiques musicales menées en classe, suivie d’un entretien avec le jury.

Elle est organisée en deux moments successifs :
a) l’interprétation : le candidat présente brièvement puis interprète (éventuellement accompagné dans les conditions précisées ci-dessus) une pièce de son choix intégrant ou suivie d’un bref prolongement original (variation, développement, improvisation, composition, etc.) ;
b) l’entretien : le jury interroge le candidat sur le contenu du moment précédent. Il l’invite, d’une part, à préciser les articulations aux pratiques musicales conduites en classe et aux champs de questionnement qui organisent le programme de la classe de terminale, d’autre part, à expliciter la démarche créative poursuivie et les processus musicaux librement mis en œuvre dans le prolongement proposé. Le candidat illustre son propos d’exemples chantés ou joués.
- Deuxième partie : culture musicale
Le candidat écoute un extrait significatif d’une œuvre hors programme limitatif, identifiée (titre, auteur ou origine, dates du compositeur et/ou date de composition) et explicitement référée à l’une au moins des « quatre grandes questions » qui organisent le programme de terminale. Guidé par les questions du jury, il est amené à la commenter du point de vue de la ou des questions du programme auxquelles elle se rapporte et à la comparer à, au moins, une des œuvres du programme limitatif. L’écoute peut être réitérée.

La présentation initiale comme les réponses apportées aux questions posées par le jury peuvent opportunément s’appuyer sur la voix chantée du candidat ou l’usage d’un instrument qu’il aura pris soin d’apporter (un clavier est à sa disposition dans la salle d’interrogation).
- Critère d’évaluation et notation
Cette épreuve est notée sur 20 points répartis comme suit :

– la première partie notée sur 10 points ;
– la seconde partie notée sur 10 points.
- Composition du jury
Chaque commission d’interrogation est composée d’au moins deux professeurs d’éducation musicale ou de musique dont un (au moins) assure tout ou partie de son service en série littéraire – art-musique.

- Candidats individuels et candidats issus des établissements hors contrat d’association avec l’État
Ils présentent l’épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires.

A.3 Épreuve orale de contrôle, série littéraire (épreuve de rattrapage)
Durée : 30 minutes
Première partie : 15 minutes maximum
Seconde partie : le temps restant
Coefficient 6
L’épreuve est organisée en deux parties.
- Première partie : pratique musicale
Le candidat interprète une pièce vocale ou instrumentale individuelle ou collective (cinq élèves maximum issus des classes de musique du lycée du candidat) articulée aux pratiques musicales de la classe. Il explicite son interprétation, en donne quelques éléments d’analyse et répond aux questions du jury sur le langage musical, l’origine et l’esthétique de l’œuvre interprétée.

- Seconde partie : commentaire
Cette partie est organisée en deux temps :

a) premier temps : le jury propose au candidat l’audition d’un bref extrait significatif d’une des œuvres du programme limitatif publié au Bulletin officiel du ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative. Le candidat doit répondre à des questions relatives à l’extrait écouté comme à certaines des « grandes questions » du programme de terminale dont il peut témoigner. L’audition de l’extrait peut être réitérée. Le jury peut mettre à disposition du candidat  la partition ou la représentation graphique adaptée correspondant à l’extrait écouté ;
b) second temps : le jury propose au candidat l’audition d’un extrait hors programme limitatif et non identifié.
Guidé par les questions du jury, le candidat le compare à l’extrait précédent et en réalise le commentaire comparé visant à souligner les différences et ressemblances des langages musicaux utilisés dans le cadre de l’une au moins des « grandes questions » qui organisent le programme de terminale.
- Critère d’évaluation et notation
Cette épreuve est notée sur 20 points répartis comme suit :

. la première partie notée sur 10 points ;
. la seconde partie notée sur 10 points, à raison de 5 points pour le premier temps et de 5 points pour le second temps.
- Composition du jury
Chaque commission d’interrogation est composée d’au moins deux professeurs d’éducation musicale ou de musique dont un (au moins) assure tout ou partie de son service en série littéraire – art-musique.

- Candidats individuels et candidats issus des établissements hors contrat d’association avec l’État
Ils présentent l’épreuve dans les mêmes conditions que les candidats scolaires.

Laisser un commentaire

 

fan2miley |
pepette637 |
alicethriller |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Show Production sosie Claud...
| fril
| yassir2010